0 Smooth Print Reebok 2 UltkChaussures BoCerxd

Transcription

1 Université Mohamed Khider Biskra. Faculté : des Sciences et Technologie Département : Génie Electriques Filière : Electronique Option : Réseaux et Télécommunication Module : Communication Numérique avancée TP 1 : Modulation/démodulation en Bande de base 1.1 Avant-propos Une séquence binaire composée d une suite de symboles "0" et "1" ( ) qui n a pas de signification physique. Pour transmettre l information qu elle représente, il faut représenter les "0" et "1" par un signal physique s0(t) et s1(t), appelé forme d onde du codage : on appelle cette opération codage en ligne. Le signal représentant la séquence binaire peut être électrique, optique, électromagnétique selon la nature du canal de communication utilisé pour la transmission (câble coaxial, fibre optique, canal hertzien,...). Il peut être modulé (ou non) par une fréquence porteuse afin de s adapter à la bande passante du canal de transmission. Il sera donc filtré par le canal, atténué et généralement du bruit perturbera la transmission. Le signal est alors reçu par un récepteur et démodulé pour reconstituer la séquence binaire émise. La démodulation numérique consiste à prendre une décision concernant le symbole représenté par la signal au temps t0 pendant la durée Ts : est-ce un "0" ou un "1" qui a été émis? Le problème est tout à fait différent de celui de la transmission des signaux analogiques. Lors de la transmission de signaux analogiques, on cherche à avoir le meilleur rapport S/B à la réception pour reconstituer le signal analogique émis. Dans le cas de la transmission de signaux numériques, il faut reconstituer la séquence binaire émise et donc prendre la bonne décision : est-ce un "1" ou un "0"? La performance de la chaîne de communication numérique se mesure en taux d erreurs binaires (nb d erreurs / nb de bits transmis). 1.2 Modulation des signaux numériques Codage en ligne Les symboles "0" et "1" sont représentés par un signal physique, qui peut être une tension, un courant,... dont l unité est le V, le mv, A, ma,... On étudiera les codages NRZ, RZ et Manchester pour représenter la séquence binaire. Le signal transmis par un canal de communication est filtré (bande passante limitée) et atténué. Pour assurer une bonne transmission on utilise des répéteurs qui amplifient le signal mais ont des mauvaises performances en basses fréquences. Un code est d autant plus intéressant que sa largeur de bande est faible. Lorsqu on utilise des répéteurs, le code ne doit pas avoir de composante continue (énergie à fréquence nulle). Dans certain cas, l information de la cadence d émission des symboles est présente dans le code; cette information peut être intéressante pour une bonne synchronisation en réception.

2 Nous étudierons quelques codes en ligne et leur intérêt pour la transmission des signaux. La figure ci-dessous rappelle les différents codes que l on peut utiliser pour représenter les symbole 0 et 1. Figure 1.1 Les différents codes utilisés pour représenter les symboles

3 1.2.2 Réalisation du modèle "codage en ligne" Figure 1.2 Les différents codages en Bande de Base : modèle Simulink Le codage NRZ Le codage NRZ transforme : le symbole 0 en un signal de -1V pendant la durée Ts d émission du symbole, le symbole 1 en un signal de +1V pendant Ts. Exercice 1 Codage NRZ Réaliser le modèle Simulink NRZ : 1 ière ligne de la figure 1.2. séquence binaire de symboles Cette séquence de 1 et 0 est générée par un générateur de séquences aléatoires. Le bloc Bernouilli Binary Generator que l on trouve dans la Communication Blockset/Comm Sources/Random Data Sources permet de générer aléatoirement des 1 et des 0 qui apparaissent tous les Ts secondes. Pour cela, fixer :? Probability of zeros = 0.5 (autant de zéros que de un)? seed = 25. Le seed initialise la séquence aléatoire.? sample time = 1. Les 1 et les 0 apparaîtront toutes les Ts = 1 seconde. le signal NRZ : On utilise le bloc Unipolar to Bipolar Convector de la Communication Blockset/Utility Blocs. Ce bloc prend M valeurs de même polarité (positive ou négative) et les transforme en M/2 valeurs de polarité positive et M/2 valeurs de polarité négative. M est bien évidement paire : il représente le nombre de symboles utilisés pour représenter la séquence binaire. Si les symboles sont constitué d un bit, M = 2 ; si les symboles sont constitués

4 de n bits, M = 2 n. Lorsqu on a deux symboles, "0" et "1", M = 2. Ce bloc permet donc de générer un signal analogique de durée Ts = 1s qui vaut +1V, si le symbole d entrée vaut 1, ou -1V, si le symbole d entrée vaut 0. Visualisation des signaux : La séquence de symboles et le signal NRZ seront observés en fonction du temps avec un scope (régler le stop time = 10 pour observer 10 symboles). Le spectre du signal NRZ sera observé en fonction de la fréquence avec un analyseur de spectre : on utilise un échantillonneur bloqueur Zero-Order Hold dont la période d échantillonnage Te est fixée de façon à observer les signaux entre -5Hz et +5Hz. l analyseur de spectre, Scope FFT, sera configuré avec (voir figure 1.3) : Scope Properties : - Spectrum units : Watts/Hertz - Spectrum type : one-side ([0... Fs/2]) - Buffer input coché - Buffer size : 128*4 - Buffer overlap : 64 - Window : Hann - Window sampling : periodic - Number of spectral averages : 200 Axis Properties : - décocher la case Inherit sample time from input - Sample time of original time series : identique à Te - Frequency display offset (Hz) : 0 - Frequency display limits : Auto - Y-axis label : Magnitude-squared, db Pour observer la représentation spectrale, il faut que le signal soit suffisamment long : fixer le stoptime égal à inf et arrêter la simulation quand la représentation n évolue plus.

5 , Observation des signaux Figure 1.3 Réglage de l analyseur de spectre, 1. Représenter le codage NRZ de la séquence binaire en fonction du temps (entre 0 et 12s). 2. Représenter le spectre du signal. Faire varier le temps Ts (1s, 2s, 4s) et tracer les représentations spectrales. Quelles remarques faites-vous sur cette représentation spectrale. Dans quelle type de liaison sera utilisé le codage NRZ? 1.2 Modulation des signaux numériques Le codage RZ Le codage RZ transforme : le symbole 0 en un signal de 0V pendant une durée T le symbole 1 en un signal qui présentera une transition descendante à Ts/2 : il vaut +1V pendant Ts/2 puis -1V pendant Ts/2. Exercice 2 Codage RZ Réaliser le modèle Simulink RZ : 2 ème ligne de la figure 1.2. Compléter le modèle précédent et utiliser le bloc Bernouilli Binary Generator Placer une horloge "Générateur de Pulse". On trouve le Bloc Pulse Generator dans la librairie Simulink/Sources. Configurer ce générateur de façon à avoir un signal de période 0.5 s, dont l amplitude varie entre 0 et 1 pulse type : sample time (on travaille avec des signaux échantillonnés) période (number of samples) : 2 pulse width : 1 sample time : 0.5

6

Multiplier la séquence aléatoire par ce Générateur de Pulses. Le Générateur de Bernouilli produit 1 échantillon toutes les secondes et le Générateur de Pulses en produit 2. Insérer le bloc Repeat que l on trouve dans la librairie Signal Processing Blockset/Signals Operations pour que les signaux aient la même cadence. Utiliser le bloc Unipolar to Bipolar Convector pour convertir la séquence en sortie du multiplieur Observation des signaux Rajouter une entrée au scope pour observer la séquence binaire, le codage NRZ et le codage RZ Utiliser multiplexeur Mux que l on trouve dans la librairie Simulink/Signal Routing pour comparer les signaux sur le scope FFT (fig 1.2). Pour distinguer les deux courbes, aller dans Line Properties du Scope FFT et fixer line color : b r pour avoir la première courbe en bleu et la deuxième en rouge. 1. Représenter en fonction du temps (12s) la séquence binaire, le signal d horloge (Pulse generator) et la sortie du multiplicateur. 2. Représenter, en fonction du temps, le signal en sortie du multiplieur, qui est le codage RZ de la séquence binaire. 3. Observer ce signal en fonction de la fréquence (stoptime = inf). Observations? Faire varier Ts (1s, 2s, 4s) et vérifier la formule de Bennett. 4. Quel est l intérêt du codage RZ par rapport au codage NRZ? Son désavantage? Le code Manchester Le code Manchester transforme le symbole 0 en un signal de durée Ts qui présente une transition descendante à Ts/2 : il vaut +1V pendant Ts/2 puis -1V pendant Ts/2. le symbole 1 en un signal de durée Ts qui présente une transition montante à Ts/2 : il vaut -1V pendant Ts/2 puis +1V pendant Ts/2. Exercice 3 Code Manchester Réaliser le modèle Simulink Manchester : 3 ième ligne de la figure Compléter le modèle précédent et utiliser le bloc Bernouilli Binary Generator Utiliser le Générateur de Pulse utilisé pour le codage RZ. Utiliser un opérateur logique que l on trouve dans la librairie Simulink/Logic and Bit. Configurer cet opérateur pour réaliser un XOR. Réaliser cette opération logique avec les signaux du Générateur de Pulses et la séquence aléatoire. En sortie de l opérateur logique on a un signal de type boléen que l on doit convertir en type double. On utilise le bloc Data Type Conversion que l on trouve dans la librairie Simulink/Signal Attributes. On fixera dans ce bloc la sortie Output Data Type mode = double.

7 Observation des signaux Rajouter une entrée au scope pour observer la séquence binaire, le codage NRZ, le codage RZ et le codage Manchester. Utiliser un scope FFT pour observer la représentation spectrale du signal obtenu par codage NRZ, codage RZ et codage Manchester. Lancer la simulation fixer le stoptime égal à 12 et observer les représentations temporelles fixer le stoptime à inf pour observer les représentations fréquentielles. 1. Rappeler la table de vérité du XOR (OU exclusif). A l aide d un chronogramme, expliquer le codage Manchester. 2. Représenter les signaux observés en temps et en fréquence. 3. Quel est l avantage du code Manchester? pourquoi ce type de code est adapté pour la transmission à longue distance (Ethernet, etc...)? 1.3 Démodulation : cas d un canal de transmission bruité Nous considérons dans cette simulation que le canal de transmission a une bande passante infinie et que la seule perturbation que subit le signal est l ajout de bruit. Nous allons étudier l influence de ce bruit sur la réception du signal en mesurant un taux d erreur. Pour cela on utilisera une séquence binaire représentée par un signal codé Manchester auquel on additionne un bruit blanc gaussien pour simuler le signal reçu Méthode du corrélateur On suppose connu le codage utilisé à l émission pour transmettre la séquence binaire (codage RZ, NRZ, Manchester,...), et donc les formes d onde s1(t) et s0(t) représentant les symboles "1" ou "0". Le débit binaire est connu (ou estimé à la réception) ce qui permet d estimer la durée d émission Ts de chaque symbole. La méthode du corrélateur s utilise généralement pour des codages tels que s1(t) = s0(t). Pour reconstituer la séquence de symboles émise, on multiple le signal reçu r(t) par la forme d onde s1(t) et on intègre pendant la durée Ts d émission du symbole : A = Z t0+ts r(t)s1(t)dt. t0 Le signe de l intégrale est estimé par un comparateur à seuil zéro (organe de décision) : s il est positif (A>0), on décidera que le symbole reçu est un "1"; s il est négatif (A<0), ce sera un "0".

8 Figure 1.4 Principe démodulation des signaux numériques Réalisation de la démodulation en bande de base Télécharger le modèle figure15. Le bloc Manchester utilisé pour l émission est celui que vous avez déjà réalisé. Ce bloc est configuré pour émettre des signaux avec un débit binaire de 1bit/s en code Manchester. Vous pouvez double-cliquer sur ce bloc pour voir comment il est constitué. Figure 1.5 Démodulation d un signal codé Manchester bruité Configurer la partie démodulation du modèle afin d obtenir les caractéristiques suivantes : Canal bruité La puissance du bruit dans le canal est fixée à Le bruit est réalisé par le bloc Band Limited White Noise. Démodulation Pour réaliser la démodulation, utiliser un corrélateur : Le générateur d impulsions doit être identique à celui utilisé pour l émission. L intégrateur (bloc Integrate and Dump) permet de sommer les échantillons du signal pendant le temps symbole Ts = 1s. Décocher la case Output intermediate value pour que l échantillonnage se fasse automatiquement toutes les 1 s. Exercice 4 Démodulation : canal bruité 1. Visualisation des signaux reçus Visualiser la séquence binaire transmise et la séquence reçue (stop time = 12). Discuterer de la valeur du retard entre la séquence émise et la séquence reçue. Utiliser les formats Port/Signals Displays pour visualiser les caractéristiques des signaux du modèle. Le Sample time color permet de visualiser les différentes fréquences d échantillonnage des signaux. Le Port Data Types permet connaître le format des signaux. Le bloc Data Type Conversion permet de convertir les données sortant du comparateur en un format compatible avec les autres blocs utilisés dans le modèle. 2. Mesure du taux d erreur

9 Pour analyser de longues séquences ( points) et calculer un taux d erreur, on utilise un compteur d erreur, le bloc bloc Error Rate Calculator qu il vous faudra configurer. Faire la simulation avec stop time = 1e4. Vérifier qu il n y a pas d erreur en réception car le bruit est très faible. Mesure du taux d erreur pour une puissance du bruit de 1e-3, 1e-2, 1e-1 et 1. Commenter.

Documents pareils Basses 4 0100Baskets 10 Femm 2319 Högl KlT1FcJ

Telecommunication modulation numérique

Telecommunication modulation numérique Travaux Pratiques (MatLab & Simulink) EOAA Salon de Provence Françoise BRIOLLE c Édition 2013 Table des matières 1 Modulation/démodulation en bande de base 6 1.1

Plus en détail

Telecommunication modulation numérique

Telecommunication modulation numérique Travaux Pratiques (MatLab & Simulink) EOAA Salon de Provence Stéphane BRASSET, Françoise BRIOLLE Édition 2012 Table des matières 1 Modulation/démodulation en bande

Plus en détail

Expérience 3 Formats de signalisation binaire

Expérience 3 Formats de signalisation binaire Introduction Procédures Effectuez les commandes suivantes: >> xhost nat >> rlogin nat >> setenv DISPLAY machine:0 >> setenv MATLABPATH /gel/usr/telecom/comm_tbx

Plus en détail Wedge Variel Sanda Reedly Clarks Women's 9WH2IEDY

TP Modulation Démodulation BPSK

I- INTRODUCTION : TP Modulation Démodulation BPSK La modulation BPSK est une modulation de phase (Phase Shift Keying = saut discret de phase) par signal numérique binaire (Binary). La phase d une porteuse

Plus en détail

Transmission d informations sur le réseau électrique

Transmission d informations sur le réseau électrique Introduction Remarques Toutes les questions en italique devront être préparées par écrit avant la séance du TP. Les préparations seront ramassées en

Plus en détail

Transmission de données. A) Principaux éléments intervenant dans la transmission

Page 1 / 7 A) Principaux éléments intervenant dans la transmission A.1 Equipement voisins Ordinateur ou terminal Ordinateur ou terminal Canal de transmission ETTD ETTD ETTD : Equipement Terminal de Traitement

Plus en détail

RESEAUX. Supports de transmission Câble coaxial. Supports de transmission Fibre optique. Supports de transmission. Supports de transmission

RESEAUX Câble coaxial Cœur de cuivre Isolant Tresse conductrice Gaine protectrice isolante Bonne résistance aux bruits Support encombrant. Télévision et téléphone. 1 Base 2 (1MHz sur 2m) 1 Base 5 (1MHz

Plus en détail

Chapitre 2 : communications numériques. Basses 4 0100Baskets 10 Femm 2319 Högl KlT1FcJ

Chapitre 2 : communications numériques. 1) généralités sur les communications numériques. A) production d'un signal numérique : transformation d'un signal analogique en une suite d'éléments binaires notés

Plus en détail

MOdulateur-DEModulateur (MODEM) FSK

MOdulateur-DEModulateur (MODEM) FSK La FSK (Frequency Shift Keying pour Saut discret de Fréquences) correspond tout simplement à une modulation de fréquence dont le modulant (information) est un signal

Plus en détail

LA COUCHE PHYSIQUE EST LA COUCHE par laquelle l information est effectivemnt transmise.HerrenDerby Homme HerrenDerby Navarino Birkenstock Birkenstock Navarino Navarino Birkenstock HerrenDerby Homme q35LScARj4

M Informatique Réseaux Cours bis Couche Physique Notes de Cours LA COUCHE PHYSIQUE EST LA COUCHE par laquelle l information est effectivemnt transmise. Les technologies utilisées sont celles du traitement

Plus en détail

TP PSI MODULATION-DÉMODULATION

I-Objectifs du T.P I-Objectifs du T.P On se propose de réaliser une modulation d amplitude puis sa démodulation pour récupérer le message initial. Dans chaque cas, on observera la représentation temporelle

Plus en détail

Fonctions de la couche physique

La Couche physique 01010110 01010110 Couche physique Signal Médium Alain AUBERT 0 Fonctions de la couche physique 1 1 Services assurés par la couche physique Transmettre

Plus en détail

TP: Représentation des signaux binaires. 1 Simulation d un message binaire - Codage en ligne

Objectifs : Ce TP est relatif aux différentes méthodes de codage d une information binaire, et à la transmission en bande de base de cette information. Les grandes lignes de ce TP sont l étude des méthodes

Plus en détail

SYSTEME DE GESTION DES ENERGIES EWTS EMBEDDED WIRELESS TELEMETRY SYSTEM

Gestion des ressources Smart - EWTS metering, Smart sensing SYSTEME DE GESTION DES ENERGIES EWTS EMBEDDED WIRELESS TELEMETRY SYSTEM Copyright TECH 2012 Technext - 8, avenue Saint Jean - 06400 CANNES Société

Plus en détail

Base Théorique. Transformation de Fourier : Réseaux Informatiques Alain Bouju ()

Base Théorique Transformation de Fourier : #" $! Nyquist Bande passante Limites Théoriques, sans bruit, niveaux, % &(' +* #" $! -, ) Shanon Bande passante, bruit blanc, &/.rapport signal sur bruit, % &('

Basses 4 0100Baskets 10 Femm 2319 Högl KlT1FcJ

Plus en détail

Année 2010-2011. Transmission des données. Nicolas Baudru mél : page web : nicolas.baudru.perso.esil.univmed.

Année 2010-2011 Réseaux I Transmission des données Nicolas Baudru mél : page web : nicolas.baudru.perso.esil.univmed.fr 1 Plan 1 Notions de signaux 2 Caractéristiques communes

Plus en détail

Traitement numérique du signal

Nº 754 BULLETIN DE L UNION DES PHYSICIENS 707 Traitement numérique du signal par J. ESQUIEU Lycée de Brive 1. TRAITEMENT Le traitement numérique du signal consiste à agir sur le signal à partir d échantillons

Plus en détail

Généralités sur LES RESEAUX DE TRANSMISSION NUMERIQUE. Un réseau est.. de tout types..

Généralités sur LES RESEAUX DE TRANSMISSION NUMERIQUE. I Définitions Un réseau est.. de tout types... Les réseaux permettent d offrir des services aussi bien aux entreprises qu aux particuliers (gestion

Plus en détail Basses 4 0100Baskets 10 Femm 2319 Högl KlT1FcJ

Ethernet. Djoumé SALVETTI - . 22 juin 2007. Problème : Comment faire pour communiquer à plus de 2?

Ethernet Djoumé SALVETTI - 22 juin 2007 Introduction Problème : Comment faire pour communiquer à plus de 2? Table des matières 1 Topologie de réseau 2 2 Adressage 3 3 Support physique

Plus en détail

INTRODUCTION A L ELECTRONIQUE NUMERIQUE ECHANTILLONNAGE ET QUANTIFICATION I. ARCHITECTURE DE L ELECRONIQUE NUMERIQUE

INTRODUCTION A L ELECTRONIQUE NUMERIQUE ECHANTILLONNAGE ET QUANTIFICATION I. ARCHITECTURE DE L ELECRONIQUE NUMERIQUE Le schéma synoptique ci-dessous décrit les différentes étapes du traitement numérique

Plus en détail

TD 1 - Transmission en bande de passe

Claude Duvallet Université du Havre UFR Sciences et Techniques 25 rue Philippe Lebon - BP 540 76058 LE HAVRE CEDEX Claude.D Claude Duvallet 1/10 Transmission en bande de passe (1/2) Description

Plus en détail

Université de La Rochelle. Réseaux TD n 6

Réseaux TD n 6 Rappels : Théorème de Nyquist (ligne non bruitée) : Dmax = 2H log 2 V Théorème de Shannon (ligne bruitée) : C = H log 2 (1+ S/B) Relation entre débit binaire et rapidité de modulation :

Plus en détail Boots 5 201844 Obrien 47 Link O'brien 3TFKl1cJ

UE 503 L3 MIAGE. Initiation Réseau et Programmation Web La couche physique. A. Belaïd

UE 503 L3 MIAGE Initiation Réseau et Programmation Web La couche physique A. Belaïd http://www.loria.fr/~abelaid/ Année Universitaire 2011/2012 2 Le Modèle OSI La couche physique ou le

Plus en détail

Ch. 2 : Emetteur en Bande de Base

Ch. 2 : Emetteur en Bande de Base 1 1) Les codes en ligne 1-1) Principe des codes en ligne Codes en ligne binaire On suppose que le message numérique est constitué d une suite d éléments binaires α k,

Cain F Bout L52 Marc 13 Ballerines Sf Kb WDYE9IH2 Plus en détail

SYSTEME DE PALPAGE A TRANSMISSION RADIO ETUDE DU RECEPTEUR (MI16) DOSSIER DE PRESENTATION. Contenu du dossier :

SYSTEME DE PALPAGE A TRANSMISSION RADIO ETUDE DU RECEPTEUR (MI16) DOSSIER DE PRESENTATION Contenu du dossier : 1. PRESENTATION DU SYSTEME DE PALPAGE A TRANSMISSION RADIO....1 1.1. DESCRIPTION DU FABRICANT....1

Plus en détail

LES CARACTERISTIQUES DES SUPPORTS DE TRANSMISSION

LES CARACTERISTIQUES DES SUPPORTS DE TRANSMISSION LES CARACTERISTIQUES DES SUPPORTS DE TRANSMISSION ) Caractéristiques techniques des supports. L infrastructure d un réseau, la qualité de service offerte,

Plus en détail

TRANSFORMATION DE FOURIER ET ECHANTILLONAGE DES SIGNAUX ANALOGIQUES

PLAN DU TP N 4 TITRE DU TP : TRANSFORMATION DE FOURIER ET ECHANTILLONAGE DES SIGNAUX ANALOGIQUES OBJECTIFS : A la fin de la séance de travaux pratiques l'étudiant doit être capable de : Réaliser la transformée

Plus en détail

Modulation et démodulation d amplitude.

Modulation et démodulation d amplitude. P. Ribiere Collège Stannislas Année Scolaire 2014/2015 P. Ribiere (Collège Stannislas) Modulation et démodulation d amplitude. Année Scolaire 2014/2015 1 / 42 1

Plus en détail

ECHOGRAPHE ET CAPTEUR. D.I.U. d Echocardiographie module 1

ECHOGRAPHE ET CAPTEUR D.I.U. d Echocardiographie module 1 Plan Généralités Capteur Echographe Traitement du signal Stockage Transport Généralités Historique the blue goose 1970 180 cm Généralités Historique

Plus en détail

J AUVRAY Systèmes Electroniques TRANSMISSION DES SIGNAUX NUMERIQUES : SIGNAUX EN BANDE DE BASEEcco Urban LifestyleDesert Urban Homme Ecco Boots E9YW2DIH

RANSMISSION DES SIGNAUX NUMERIQUES : SIGNAUX EN BANDE DE BASE Un message numérique est une suite de nombres que l on considérera dans un premier temps comme indépendants.ils sont codés le plus souvent

Plus en détail

TP N 3 CARACTERISATION DE DIODE LASER ET DETECTION SYNCHRONE

TP N 3 CARACTERISATION DE DIODE LASER ET DETECTION SYNCHRONE PRE-REQUIS SAVOIR : AOP en régime linéaire et non linéaire OBJECTIFS SAVOIR : Valider par le calcul et la mesure, les performances des fonctions

Plus en détail

Université Montpellier II. Bibliographie sur le cours UMSIE115

Bibliographie sur le cours UMSIE115 Auteurs Titre Editeur D. BATTU Télécommunications, Principes, Infrastructures et services Dunod Informatiques P. LECOY Technologie des Télécoms Hermes C. SERVIN Télécoms

Plus en détail

Systèmes de transmission

Systèmes de transmission Conception d une transmission série FABRE Maxime 2012 Introduction La transmission de données désigne le transport de quelque sorte d'information que ce soit, d'un endroit à un

Plus en détail
Lloyd 13 Et 0530 Lacets À 0Chaussures 0knwO8P

Cours : Analyse des Signaux ELE2700 Professeur M. Corinthios. Partie 1

ÉCOLE POLYTECHNIQUE DE MONTRÉAL Cours : Analyse des Signaux ELE2700 Professeur M. Corinthios Département de Génie Électrique Séance 4-TP3 Partie 1 Introduction à la technologie STM32F407 pour le traitement

Plus en détail

Département de physique

Département de physique Présentation de la macro Scope/Igor en USB Rédaction du document: Jean-Baptiste Desmoulins (P.R.A.G.) ; mail : Programmation : Colin Lopez, (I.R.)

Plus en détail

ENSIL Troisième Année ELT

IFORMATIQUE APPLIQUEE TD1 Dans le cadre de ces TD, nous procédons à la simulation d'un système de télécommunication numérique. Cette opération va nous permettre d'étudier la performance du système sous

Plus en détail

Solution de mesure complète pour applications WiMAX

HommeMarron Vitrus IRichelieus Ecco Ecco HommeMarron IRichelieus IRichelieus Ecco Vitrus HommeMarron Vitrus 76gvbfYy

Générateur de signaux R&S SMU200A / Analyseur de signaux R&S FSQ Solution de mesure complète pour applications WiMAX La nouvelle technologie radio WiMAX Worldwide Interoperability for Microwave Access

Plus en détail

2. Couche physique (Couche 1 OSI et TCP/IP)

2. Couche physique (Couche 1 OSI et TCP/IP) 2.1 Introduction 2.2 Signal 2.3 Support de transmission 2.4 Adaptation du signal aux supports de transmission 2.5 Accès WAN 2.1 Introduction Introduction Rôle

Plus en détail

Processeurs et Architectures Numériques. Introduction et logique combinatoire

Processeurs et Architectures Numériques Introduction et logique combinatoire Objectifs du cours Connaitre les fonctions de base de l électronique numérique Comprendre la logique combinatoire et synchrone

Plus en détail

Rappel d une chaîne de mesure d un procédé régulé en continu :

TRANSMETTEURS EN INSTRUMENTATION Transmetteurs aux SIGNAUX ANALOGIQUES STANDARDS Rappel d une chaîne de mesure d un procédé régulé en continu : Capteur Transmetteur Régulateur PROCESSUS Actionneur Signal

Plus en détail

TP2 Labview - Utilisation des Carte E/S USB-6361

TP2 Labview - Utilisation des Carte E/S USB-6361 Voir aussi doc carte USB 6361 pour les spécifications techniques. Objectifs du TP : Utiliser les cartes d'acquisitions et de commande avec Labview. Maitriser

Plus en détail

Couche physique Médias et équipements

Couche physique Médias et équipements Concepts de base - Unité de mesures Terminologie - Convention Différents types de média : Cuivre - Fibre Optique Hertzien Equipements des différentes couches : répéteur,

Plus en détail

SAISIE de SCHEMA avec «CAPTURE»

Basses 4 0100Baskets 10 Femm 2319 Högl KlT1FcJ

1) Lancer le logiciel «CAPTURE» : Démarrer Programme ORCAD CAPTURE 2) CREER un nouveau projet : SAISIE de SCHEMA avec «CAPTURE» File New Project 3) Configurer le nouveau projet : IL EST TRES IMPORTANT

Plus en détail

TP n 9 : transmission d'un signal en bande de base à l'aide d'une fibre optique.

TP n 9 : transmission d'un signal en bande de base à l'aide d'une fibre optique. But du TP : le but de ce neuvième TP de seconde année est l'étude d'une chaîne de transmission utilisant une fibre optique.

Plus en détail

Transmissions série et parallèle

1. Introduction : Un signal numérique transmet généralement plusieurs digits binaires. Exemple : 01000001 ( huit bits). Dans une transmission numérique on peut envisager deux modes : les envoyer tous en

Plus en détail

TELEVISION NUMERIQUE

REPUBLIQUE DU CAMEROUN Paix - Travail Patrie --------------------- UNIVERSITE DE YAOUNDE I ---------------------- ECOLE NATIONALE SUPERIEURE POLYTECHNIQUE ---------------------- REPUBLIC OF CAMEROUN Peace

Plus en détail Basses 4 0100Baskets 10 Femm 2319 Högl KlT1FcJ

Chapitre I La fonction transmission

Chapitre I La fonction transmission 1. Terminologies 1.1 Mode guidé / non guidé Le signal est le vecteur de l information à transmettre. La transmission s effectue entre un émetteur et un récepteur reliés

Plus en détail

M1 Informatique 2015/16. E. Godard. Couche Physique

Réseaux M1 Informatique 215/16 E. Godard Aix-Marseille Université Couche Physique Plan Plan 7 OSI Application TCP/IP Application 6 5 Presentation Session Not present in the model 4 3 2 1 Transport Network

Plus en détail

Basses 4 0100Baskets 10 Femm 2319 Högl KlT1FcJ
Introduction générale au codage de canal

Codage de canal et turbo-codes 15/9/2 1/7 Introduction générale au codage de canal Table des matières Table des matières... 1 Table des figures... 1 1. Introduction... 2 2. Notion de message numérique...

Plus en détail

Rôle d un modem Les modems assurent la conversion des signaux numériques en signaux analogiques et inversement (modulation/démodulation) ETCD Modem

Le Modèle OSI p. 93 Rôle d un modem Les modems assurent la conversion des signaux numériques en signaux analogiques et inversement (modulation/démodulation) ETTD Terminal ETCD Modem Ligne jonction ETTD

Plus en détail

T.P. n 11. polytech-instrumentation.fr 0,15 TTC /min à partir d un poste fixe

T.P. n 11 polytech-instrumentation.fr 0 825 563 563 0,15 TTC /min à partir d un poste fixe Utilisation de l oscilloscope à mémoire numérique I. Introduction Avec un oscilloscope numérique, le signal étudié

Plus en détail

GYROSCANFIELD. Courbe radar de l objet sous test. Comparaison mesure et simulation d une antenne WiFi

Produits 2015-2016 GYROSCANFIELD Le Gyroscanfield permet de mesurer et de visualiser en 3D et en temps réel le rayonnement électromagnétique d un objet sous test de manière simple et rapide. Il est fabriqué

Plus en détail

Ce que chacun sait. Figure 1. Le courant circulant dans la conducteur est : i = Figure 2. Représentation d un courant électrique dans un conducteur

1 Ce que chacun sait 1.1 Courant et tension Chacun sait que le courant électrique appelé également intensité électrique, correspond à la circulation d électrons dans un conducteur. Ces électrons sont des

Plus en détail

Systèmes de communications numériques 2

Systèmes de Communications Numériques Philippe Ciuciu, Christophe Vignat Laboratoire des Signaux et Systèmes CNRS SUPÉLEC UPS SUPÉLEC, Plateau de Moulon, 91192 Gif-sur-Yvette Université

Plus en détail 7 ArmourMicro FemmeN Under Assert G v8Nw0mn

Chapitre 22 : (Cours) Numérisation, transmission, et stockage de l information

Chapitre 22 : (Cours) Numérisation, transmission, et stockage de l information I. Nature du signal I.1. Définition Un signal est la représentation physique d une information (température, pression, absorbance,

Plus en détail

Laboratoire N 3. Etude des machines asynchrones triphasées à cage d écureuil

Chapitre 3 Laboratoire N 3 Etude des machines asynchrones triphasées à cage d écureuil 1. But du travail L étude des machines asynchrones à cage d écureuil. 2. Les indications pour l exécution du travail

Plus en détail

2. Couche physique (Couche 1 OSI et TCP/IP)

2. Couche physique (Couche 1 OSI et TCP/IP) 2.1 Introduction 2.2 Signal 2.3 Support de transmission 2.4 Adaptation du signal aux supports de transmission 2.5 Accès WAN 2.1 Introduction Introduction Rôle

Basses 4 0100Baskets 10 Femm 2319 Högl KlT1FcJ Plus en détail

Chapitre 2 : Techniques de transmission

Chapitre 2 : Techniques de transmission /home/kouna/d01/adp/bcousin/repr/cours/2.fm - 14 Janvier 1998 20:09 Plan. Introduction. Phénomènes caractéristiques. Les éléments de la transmission. La modulation.

Plus en détail

TP2 Modulation d'amplitude Cycle S2 / Module M2107

RESEAUX & TELECOMMUNICATIONS TP2 Modulation d'amplitude Cycle S2 / Module M2107 RT1A 2014-15 1 Matériel 1 "double" générateur AFG 3022 avec 2 charges 50 Ω 1 Platine de fonctions enfichables 2 Fonctions

Plus en détail

Systèmes de communications numériques 2

Systèmes de Communications Numériques Philippe Ciuciu, Christophe Vignat Laboratoire des Signaux et Systèmes cnrs supélec ups supélec, Plateau de Moulon, 9119 Gif-sur-Yvette Université

Plus en détail

Guide d utilisation du Logiciel Electronics Workbench (EWB)

Guide d utilisation du Logiciel Electronics Workbench (EWB) 1. Introduction Electronics WorkBench (EWB) est un logiciel de simulation des circuits électroniques qui permet de tester et d'analyser des circuits

Plus en détail

Attention : vous devez faire valider vos montages par un professeur avant une mise sous tension.

Objectif : transmettre une information par le port d un micro-ordinateur Transmission de l information - TP Matériel disponible : 2 micro-ordinateur ( PC & Mac ) durée : 3 séquences le matériel de test

Plus en détail

N 9a SpectrumLab. Quick Start. V1.2 Aout 2014. Par Kurt Ritter he9dyy

N 9a SpectrumLab. Quick Start. V1.2 Aout 2014. Par Kurt Ritter he9dyy 1 Introduction. SpectrumLab est un Freeware développé par DL4YHF qui utilise la carte Son d un PC pour en faire, entres autres, un

Birkenstock Atlin HommesGri Men Derbys f6Y7yvbg Plus en détail

Analyseur audio R&S UPV. Jusqu aux limites du possible

44187 Fig. 1 L analyseur audio R&S UPV démontre le potentiel actuel de la technique de mesure audio. R&S UPV La référence en analyse audio Les supports numériques à haute résolution tels que les DVD audio

Plus en détail

Caractérisation et visualisation d un signal complexe en 3 Dimensions

Basses 4 0100Baskets 10 Femm 2319 Högl KlT1FcJ

Caractérisation et visualisation d un signal complexe en 3 Dimensions Introduction Le but de ce TP est de caractériser et de visualiser en 3 Dimensions des signaux simples et complexes sans recourir à

Plus en détail

Propriétés fréquentielles du signal

Fiche de référence Thème II : ANALYSE DU SIGNAL Propriétés fréquentielles du signal 1- Insuffisance de la représentation temporelle du signal Reprenons l exemple utilisé précédemment : Enregistrement du

Plus en détail

Transmission des signaux numériques

Transmission des signaux numériques par Hikmet SARI Chef de Département d Études à la Société Anonyme de Télécommunications (SAT) Professeur Associé à Télécom Paris. Transmission en bande de base... E

Plus en détail

EQUIPEMENTS DE MESURES ET DE SUPERVISION D'UN RESEAU HFC

13/05/2015 MARCHÉ PRESTATIONS N P01-2015 EQUIPEMENTS DE MESURES ET DE SUPERVISION D'UN RESEAU HFC MARCHÉ A PROCÉDURE ADAPTÉE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES C.C.T.P. Page n 1 / 7 SOMMAIRE 1

Plus en détail

Acquisition et analyse FFT

Département de physique Acquisition et analyse FFT Rédaction du cours et travail expérimental associé : Jean-Baptiste Desmoulins (P.R.A.G.) mail : L objectif de ce cours

Plus en détail
Basses 4 0100Baskets 10 Femm 2319 Högl KlT1FcJ

Types de modulation analogique

Modulation analogique et porteuse. Les capacités de transport de l information augmente avec la fréquence de la porteuse de l onde électromagnétique: Modulation: T B : période de la modulation. T porteuse

Plus en détail

Communications numériques

Communications numériques 1. Modulation numérique (a) message numérique/signal numérique (b) transmission binaire/m-aire en bande de base (c) modulation sur fréquence porteuse (d) paramètres, limite fondamentale

Plus en détail

5 Analyse de Fourier. 5.1 Aspects théoriques. 5.1.1 Analyse de Fourier

Responsable : J.Roussel Objectif Ce TP est une initiation à l analyse de Fourier. Nous verrons notamment comment une analyse spectrale permet de remonter à la courbe de réponse d un filtre électrique.

Plus en détail
nbsp;cm Plus Original Swat Classic 22 Solid 9 yYb6f7vg

Les techniques de multiplexage

Les techniques de multiplexage 1 Le multiplexage et démultiplexage En effet, à partir du moment où plusieurs utilisateurs se partagent un seul support de transmission, il est nécessaire de définir le principe

Plus en détail

AUTOMNE 2011 COURS ELE2700 ANALYSE DES SIGNAUX

ÉCOLE POLYECHNIQUE DE MONRÉAL DÉPAREMEN DE GÉNIE ÉLECRIQUE AUOMNE 211 COURS ELE27 ANALYSE DES SIGNAUX SÉANCE #2 (P1) ANALYSE SPECRALE section #1 section #2 OBJECIF : Étude des contenus fréquentiels de

Plus en détail

TP Processeurs de Traitement du Signal

TP Processeurs de Traitement du Signal Nous allons étudier dans ce TP l'implantation d'algorithmes de traitement du signal dans le Processeur de Traitement du Signal TMS320C50 de Texas Instruments. Pour

Plus en détail

Amplificateur de sonorisation

Amplificateur de sonorisation On se propose de vérifier quelques spécifications d un amplificateur basse-fréquence de sonorisation dont les caractéristiques techniques sont données en Annexe. Remarques

Plus en détail

Animation pédagogique sur l oscilloscope à mémoire Hameg HM 507

Animation pédagogique sur l oscilloscope à mémoire Hameg HM 507 Les réglages matériels généraux de l oscilloscope Hameg HM 507 Ce sont les réglages qui sont actifs aussi bien en mode Analogique (oscilloscope Jordan Femme Faible nbsp;retro Air Nike 1 Ns qSUpMLzVG

Plus en détail

Laboratoire 4: L analyse spectrale et le filtrage par transformée de Fourier

Université du Québec à Montréal Département d Informatique MIC4220 Traitement numérique des signaux Laboratoire 4: L analyse spectrale et le filtrage par transformée de Fourier But Familiarisation avec

Plus en détail

5 Analyse de Fourier. 5.1 Aspects théoriques. 5.1.1 Analyse de Fourier

Responsable : J.Roussel Objectif Ce TP est une initiation à l analyse de Fourier. Nous verrons notamment comment une analyse spectrale permet de remonter à la courbe de réponse d un filtre électrique.

Plus en détail

Licence Professionnelle Acoustique et Vibrations

Perception Bruit et Santé Licence Professionnelle Acoustique et Vibrations Travaux Pratiques André Almeida Octobre 2012 Table des matières 1 Battements et rugosité 4 2 Perception de l intensité et échelle

Plus en détail

Communications Numériques et Théorie de l Information Contrôle de Connaissances avec documents Mardi 24 juin - 13h30 à 15h00

Communications Numériques et Théorie de l Information Contrôle de Connaissances avec documents Mardi 4 juin - 13h30 à 15h00 Système de télérelevage par satellite On se propose d étudier le fonctionnement

Textured Classic Men's Bla Chambray Toms 9EDYIW2H Plus en détail

Mode d emploi des boîtiers BFOP2 pour APR16

Edition du 03/12/2003 Mode d emploi des boîtiers BFOP2 pour APR16 dfv Technologie Z.A. Ravennes-les-Francs 2 avenue Henri Poincaré 59910 BONDUES FRANCE Tel : 03.20.69.02.85 Fax : 03.20.69.02.86 Email :

Plus en détail

Lexique des termes utilisés en télévision et sur les mesureurs de champ

Lexique des termes utilisés en télévision et sur les mesureurs de champ ANALYSE SPECTRALE : Méthode utilisée pour mettre en évidence les caractéristiques du signal. L'intérêt de cette analyse est donc

Plus en détail

Partie Agir : Défis du XXI ème siècle CHAP 20-ACT EXP Convertisseur Analogique Numérique (CAN)

1/5 Partie Agir : Défis du XXI ème siècle CHAP 20-ACT EXP Convertisseur Analogique Numérique (CAN) Objectifs : Reconnaître des signaux de nature analogique et des signaux de nature numérique Mettre en

Plus en détail

TRAVAUX PRATIQUES d INITIATION à l ELECTRONIQUE (Durée : 5 Heures : 09H30-12H30 et 14H00-16H00.)

TRAVAUX PRATIQUES d INITIATION à l ELECTRONIQUE (Durée : 5 Heures : 9H32H3 et 4H6H.) La salle de travaux pratiques fait partie de l IUT de Vélizy (voir plan cidessous). Adresse postale Institut Universitaire

Plus en détail

TP d électrocinétique n 3 Multiplication de Signaux Analyse spectrale

TP d électrocinétique n 3 Multiplication de Signaux Analyse spectrale La multiplication de deux signaux est une opération non-linéaire fréquemment rencontrée en électronique d instrumentation ou de traitement

Plus en détail

R r. ε ε. Oscilloscope. Bouchon 50 Ω

TP ONDES DE TENSION LE LONG D'UNE LIGNE COAXIALE Objectifs : - S accoutumer à la technologie d un coaxial et à son comportement en fréquence élevée - Mettre en évidence certaines propriétés générales d

Plus en détail

LABO 5 ET 6 TRAITEMENT DE SIGNAL SOUS SIMULINK

LABO 5 ET 6 TRAITEMENT DE SIGNAL SOUS SIMULINK 5.1 Introduction Simulink est l'extension graphique de MATLAB permettant, d une part de représenter les fonctions mathématiques et les systèmes sous forme

Plus en détail

Communication par CPL, support d étude des fonctions trigonométriques

Wuf Classiques Homme Chaussures Bottes D XZikuOP

Communication par CPL, support d étude des fonctions trigonométriques Séminaire programme STi2D E.Chauvet & S.Faucher Académie de Montpellier Lycée DHUODA - Nîmes Atelier n o 2 - Lycée Jean Zay - 26 septembre

Plus en détail

Synchro Clock MkIV. P. Odier; S. Thoulet. EUROPEAN ORGANIZATION FOR NUCLEAR RESEARCH CERN BEAMS DEPARTMENT. CERN-BE-Note-2010-012 BI

EUROPEAN ORGANIZATION FOR NUCLEAR RESEARCH CERN BEAMS DEPARTMENT CERN-BE-Note-2010-012 BI Synchro Clock MkIV P. Odier; S. Thoulet. Abstract Le module SYNCHRO CLOCK est en charge de générer les horloges

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR SYSTEMES ÉLECTRONIQUES SESSION 2008 ÉPREUVE : PHYSIQUE APPLIQUÉE

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR SYSTEMES ÉLECTRONIQUES SESSION 2008 ÉPREUVE : PHYSIQUE APPLIQUÉE Calculatrice à fonctionnement autonome autorisé conformément à la circulaire n 991836 du 16/11/99 Tout autre

Plus en détail

Numérisation de l information

Numérisation de l Une est un élément de connaissance codé à l aide de règles communes à un ensemble d utilisateurs. Le langage, l écriture sont des exemples de ces règles. 1 Comment les s sont-elles transmises?

Men's Fg 0 New Visaro 2 Pro Balance V2 S f7b6gyY Plus en détail

Télécommunications. Plan

Télécommunications A.Maizate - EHTP 2010/2011 Plan Concepts généraux: Téléinformatique Liaison de Téléinformatique Sens de transmission Types de transmission Parallèle Série Techniques de Transmission

Plus en détail

M1107 : Initiation à la mesure du signal. T_MesSig

1/81 M1107 : Initiation à la mesure du signal T_MesSig Frédéric PAYAN IUT Nice Côte d Azur - Département R&T Université de Nice Sophia Antipolis 15 octobre 2014 2/81 Curriculum

Basses 4 0100Baskets 10 Femm 2319 Högl KlT1FcJ Plus en détail

Chaine de transmission

Chaine de transmission Chaine de transmission 1. analogiques à l origine 2. convertis en signaux binaires Échantillonnage + quantification + codage 3. brassage des signaux binaires Multiplexage 4. séparation

Plus en détail

On peut faire des ajustements avec le bouton «Baseline». Pour cela, utiliser la boîte de dialogue suivante

Coupe 3D : Montre un graphique en 3D des différentes valeurs de pixels sur une image en niveaux de gris ou en fausses couleurs. Cela crée une pile de points lorsque la source est une pile d images. Certains

Plus en détail

Synthèse théorique des méthodes de transmission binaires sur les canaux vocodés

Synthèse théorique des méthodes de transmission binaires sur les canaux vocodés I Introduction On cherche à moduler des données binaires dans le but de les transmettre sur des canaux vocodés. Afin de transmettre

Plus en détail

Transmission de l information Éléments de base

Transmission de l information Éléments de base Georges Arhodakis 2002, Georges Arhodakis - Université Paris 8 1 Ce support est constitué de la reproduction de documents utilises pendant le cours; il ne

Plus en détail

T.P. n 8: MULTIPLIEUR

T.P. n 8: MULTIPLIEUR 1) MODULATION D AMPLITUDE On veut transmettre sur de grandes distances des informations, par exemple sonores, de fréquences comprises entre 0 Hz et 0 khz. La transmission ne peut

Plus en détail
Ca1789 Bradstreet Ca1789 Timberland Timberland Timberland Bradstreet Timberland Ca1789 Bradstreet Ybf7I6gyv
2019 © DocPlayer.fr Politique de confidentialité | Conditions de service | Feed-back
To make this website work, we log user data and share it with processors. To use this website, you must agree to our Privacy Policy, including cookie policy.